TendancesEdito n°72- Juin 2017

> Etude

Les filiales à l’étranger de nos entreprises régionales


La CCI de Région Hauts-de-France a analysé le rayonnement des sièges sociaux de la région à l’international en répertoriant l’implantation de leurs filiales à l’étranger... La Chine monte en puissance.


L’étude se base sur le recensement de 131 maisons-mères * (87 dans le Nord-Pas-de-Calais, 44 en Picardie). Deux tiers d’entre elles se situent dans le secteur industriel et comptent plus de 26860 emplois, 12% appartiennent aux services, aux entreprises et au commerce de gros, 6% dans l’information et la communication et 2% dans le transport-logistique et la construction. Ces sièges sociaux contrôlent 700 filiales à l’étranger soit une moyenne de 5 filiales.

etudde CCI

Les filiales : développement et implantation

Les implantations de filiales à l’étranger se sont développées à partir des années 1980-1990. Dans un premier temps ces installations sont faites dans les pays européens limitrophes. A partir des années 90, en lien avec l’assouplissement de la réglementation des investissements directs à l’étranger et l’ouverture de certains marchés, les implantations se renforcent en Europe notamment vers les pays de l’Europe de l’Est (plus particulièrement en Pologne) et également en Asie, notamment en Chine.

Au global, l’Europe reste le continent le plus prisé par les entreprises des Hauts-de-France. Suivie de l’Asie (23%) et du continent américain (18%). A l’échelle des pays, c’est la Chine qui accueille le plus grand nombre de filiales des entreprises de notre région. On y retrouve des filiales d’entreprises telles que la Lainière de Picardie, Roquette Frères, ou Lesaffre International (en ordre décroissant du nombre de filiales implantées). Vient ensuite l’Allemagne avec des filiales d’Henrion Hydraulique (EU- ROMAT), de Mäder, ou encore de Saint-Gobain Sekurit. Les Etats-Unis sont le troisième pays d’accueil en nombre de filiales (Bonduelle, Saver- glass, Roquette…).

Nombre de filiales par pays

Les entreprises privilégient les implantations de bureaux commerciaux (31%) dont la part est importante en Belgique, en Pologne ou encore en Espagne. Quant aux usines de production, leur part est élevée en Chine, au Brésil ou en Inde.

 

 

Quel impact pour le Brexit ?

 

En 2016, 30 filiales des entreprises des Hauts-de-France étaient implantées au Royaume Uni. Il s’agit du 7ème pays d’accueil de nos filiales. On y retrouve des filiales de Lesaffre International (4), de Téréos (2) ou encore d’entreprises telles que Macopharma, Railtech International, Doublet, le Creuset… et il s’agit majoritairement de bureaux commerciaux. Par conséquent ces filiales seraient peu affectées par une concentration des supply-chains sur le continent en cas de brexit « hard ». En revanche, leurs chiffres d’affaires pourraient être durablement touchés si le pouvoir d’achat des ménages britanniques était affaibli par une hausse prolongée de l’inflation suite au relèvement des tarifs douaniers

 

*Etude réalisée sur la base des entreprises de plus de 10 salariés ayant leur siège (national) en Hauts-de-France. Elle concerne l’industrie, le BTP, le commerce de gros et le transport. Ne sont comptabilisées que les entreprises qui ont accepté de transmettre les informations relatives à leurs filiales à l’étranger et celles pour lesquelles l’information était disponible sur leur site internet. L’étude retient les filiales de type bureau commercial, usine de production et entrepôt de stockage.

 

Toute l’étude est téléchargeable sur www.hautsdefrance.cci.fr

Contact : Direction des études 03.20.63.79.97

L’étude se base sur le recensement de 131 maisons-mères* (87 dans le Nord-Pas de Calais et 44 en Picardie). Deux tiers d’entre elles se situent dans le secteur industriel et comptent plus de 26 860 emplois, 12% appartiennent aux services aux entreprises et au commerce de gros, 6% dans l’information et la communication et 2% dans le transport- logistique et la construction. Ces sièges sociaux contrôlent 700 filiales à l’étranger soit une moyenne de 5 filiales.