Grand AngleEdito n°74-Septembre 2017

> Sondage

3 ENTREPRISES, 3 CROISSANCES : INEAT, API RESTAURATION ET NORIAP


En illustration à notre sondage, nous avons choisi de faire un focus sur trois modèles de croissance différents en région : une coopérative agricole, une société informatique, et un major de la restauration collective.


Ineat repense son modèle chaque jour

 

et Yves Delnatte, dirigeants d'Ineat

Cyril Delbecq et Yves Delnatte, dirigeants d’Ineat

Ineat Group est l’une des premières entreprises à s’être implantées à Euratech. La croissance de cette entreprise spécialisée dansla web agency, l’hébergement etle développement web a été spectaculaire. Elle compte désormais 230 salariés pour un chiffre d’affaires attendu en 2017 de 19M€. Son plan « Horizon 2020 » prévoit d’atteindre les 40M€ de chiffre d’affaires et de doubler les effectifs. Sa recette ? La direction a théorisé sa « secretsauce » en douze ingrédients. Parmi les principaux: l’association.« Il faut savoir avec qui on va travailler », indique son cofondateur Yves Delnatte. Mais aussi les indicateurs que l’entreprise va privilégier, la vision de l’entreprise qu’il « faut partager avec les salariés pour leur montrer où on veut aller et comment on veut se différencier ». Et adopter une pensée de start-up pour « repenser son modèle quotidiennement même si on a dix ans d’ancienneté ». Ineat Group devrait implanter des bureaux à Montreal et Lyon d’ici la fin de l’année. New York, Bordeaux et la région PACA devraient leur emboîter le pas début 2018.

E.V

 

 

Noriap, l’essor par la diversification

 

Noriap-Moisson 2014-10 2

Elles font partie des locomotives économiques, souvent silencieuses, de la région. Les coopératives agricoles affichent de beaux ratios financiers et font montre d’ambition en matière d’innovation. Parmi les plus emblématiques :Noriap, dont le chiffre d’affaires a bondi de plus de 20% au cours des cinq dernières années, franchissant la barre des 550 M€ en 2016, contre 455 M€ en 2011.
Cette belle performance est notamment liée à la stratégie de diversification de Noriap. La coopérative a investi le champ du machinisme agricole, de la nutrition animale, et l’aviculture. En 2016, Noriap est ainsi entré au capital du producteur Oeufs Nord Europe (ONE) participant, dans la foulée, au rachat de Cocorette par ONE. 

Cet exemple prouve que notre coopérative contribue à la production de valeur ajoutée dans le domaine des productions agricoles”, souligne Martin Migonney, directeur général de Noriap, qui révèle que d’autres projets de
diversification sont à l’étude.

G.R

 

 

API Restauration : une stratégie de Pme

 

Damien et Béatrice Debsqie, dirigeants et représentants de la 2e génération du groupe familial

Damien et Béatrice Debsqie, dirigeants et représentants de la 2e génération du groupe familial

Même si Api Restauration a signé en août sa troisième acquisition en Allemagne en quatre ans (Aktiv Catering, 50 salariés), le groupe de restauration collective doit d’abord son essor à sa croissance organique. Soit une expansion de 12% ces dernières années pour la France seule. Sa recette ? Trouver les bons produits, les bonnes offres, avec une forte réactivité nourrie par les 50 régions du groupe, gérées comme autant de PME, et une situation financière saine. «On distribue peu nos dividendes, les résultats servent à l’autofinancement de nos développements», expose Damien Debosque, codirigeant de l’entreprise familiale, avec sa sœur Béatrice, qui revendiquent cette stratégie de croissance interne «qui ne génère pas de dette et ne dévie pas l’entreprise de son mode de fonctionnement». Api Restauration mise aussi fortement sur le sens et les valeurs. Elle vient de signer
un partenariat de 3 ans avec la fondation pour la Nature et l’Homme : à terme, un restaurant sur deux déclinera
ainsi le concept «Mon restau responsable».

O.D.