Etienne Vervaecke

10 ans après, que sont devenus nos pôles de compétitivité ? (2/2)

Eco 121 poursuit ce mois-ci le panorama de nos sept pôles de compétitivité régionaux, à l’occasion de leur dixième an- niversaire, sur fond de réduction, mal vécue, de leurs bud- gets d’animation et des crédits affectés aux projets. L’impérialisme de l’Ile-de-France avec l’appui de l’Etat agace aussi fortement nos pôles régionaux, jugeant nécessaire « le label impartial de l’Etat ». « On ne peut pas voir le maître d’école verser dans l’arbitraire », pointe Etienne Vervaecke, directeur du pôle Nutrition Santé Longévité. « On ne peut pas faire d’économie sur les pôles sans entamer leur capacité à développer », renchérit Patrick Brunier, délégué général de Picom. Alors que les pôles se sont révélés dans l’ensemble de vrais outils de cristallisation de la matière grise et de structuration de projets, facilitant un rapprochement historique entre entreprises et monde académique, se pose avec acuité la question de leur avenir. Car en plus de moyens faméliques de l’Etat s’ajoute un changement de gouvernance au profit des nouvelles grandes régions. Or on ignore complètement la feuille de route économique qui sortira des urnes le 13 décembre prochain.
Second volet de notre bilan des pôles avec Aquimer, i-trans, NSL et Picom

Lire la suite...>