Actus

> Actualités

Le sahara et les feux portugais dans le ciel du Nord

Le 30 octobre 2017


Un phénomène unique a été observé dans le ciel du Nord à la mi-octobre avec une concentration historique de particules.


 

« Un événement atmosphérique d’ampleur inédite ». C’est ainsi que le CNRS qualifie l’épisode météo de la mi-octobre caractérisé par « une concentration de particules jamais encore observées depuis le début des relevés atmosphériques », d’après les chercheurs du Laboratoire d’Optique Atmosphérique (LOA) du CNRS/Université de Lille. Il ne s’agit pas des camions ou du chauffage, mais de la convergence de deux phénomènes exogènes dans le ciel du Nord, emportés par les vents de la tempête Ophelia : des quantités abondantes de poussières désertiques ont convolé en masse avec des particules directement issues des feux de forêt au Portugal. En août 2017, l’atmosphère lilloise avait déjà connu l’arrivée de particules issues d’incendies au Canada, mais à très haute altitude (jusqu’à 19 km). En mars 2014, un autre événement atmosphérique avait été détecté, avec une forte pollution suivie de l’arrivée de poussières désertiques. Cette fois-ci, le phénomèe a été quatre fois plus intense , soulignent les chercheurs qui expliquent ainsi la couleur rosée du ciel lillois le 17 octobre.

particules