EntreprendreECO121 - n°51 - Mai 2015

> TRI

Le quartier zéro émission s’invente sur l’îlot Folien


Un quartier durable promettant zéro émission locale de CO2, c’est l’ambitieux projet qui pousse, lentement mais sûrement, sur l’îlot Folien à Valenciennes.


« C’est un projet formidable parce que nous sommes partis d’une feuille blanche ! » se réjouit Etienne Corteel, délégué régional d’EDF. Instigateur du programme en 2008 avec Voies Navigables de France (VNF), il co-organise l’avenir de cet îlot situé sur l’Escaut au cœur de Valenciennes entre le pont Jacob et le nouveau quartier des Serres Numériques. Objectif? Créer ex nihilo sur cette parcelle de 5 hectares, propriété d’EDF et de VNF, un quartier unique en son genre en France. Un véritable labo énergétique eau, terre, air. Avec un promesse: « valoriser toutes les énergies disponibles sur le site et proscrire les énergies fossiles », explique Etienne Corteel.
L’îlot Folien accueillera pas moins de 426 logements (30 000 m2), 3 000 m2 de tertiaire, 12 000 m2 dédiés aux seniors et 2 000 m2 de commerce de proximité. Le tout dans une mixité sociale et intergénérationnelle. De quoi aussi séduire et fixer les travailleurs valenciennois préférant loger en métropole lilloise. C’est ainsi que les promoteurs de l’opération travaillent de concert avec la Ville et l’agglo de Valenciennes qui voit arriver, à côté de son nouveau pôle d’attractivité économique des Rives de l’Escaut, un programme ambitieux poussé par des fonds publics-privés. Soit un investissement estimé de 20 à 25 M€.

 

 

Labo grandeur nature
Inscrit dans la démarche Troisième Révolution Industrielle, il doit abriter grandeur nature un réseau intelligent capable de gérer l’ensemble des dispositifs énergétiques. Géothermie pour chauffer des bâtiments, eux mêmes ré- pondant à la RT 2012 encore améliorée de 15%, compteur Linky, turbine hydraulique, photovoltaïque seront centralisés dans un «smart grid» des plus innovants… encore à inventer. Un vrai labo où EDF a pris l’initiative de lancer avec VNF un projet de recherche pour récupérer l’énergie des écluses. L’idée étant de capter l’énergie dégagée lors de chaque passage pour mieux la stocker ou la réinjecter dans le circuit. C’est dire le potentiel que l’on pourrait imaginer en cas de duplication sur l’ensemble des écluses du pays! Le producteur a d’ailleurs répondu début avril à un appel à projet pour financer les études. Dans les cartons, on compte aussi une station de véhicule électrique en libre service. Sans oublier la dimension touristique avec la création d’un éco-port fluvial. Mais il faudra encore patienter pour fouler le quartier définitif imaginé par l’architecte Odile Decq. VNF et EDF ont sur le site des activités qu’il leur faut délocaliser. Une société commune aux porteurs a été créée, la SAS Ile Folien. « 2015 sera l’année des autorisations et de la pré-commercialisation. Nous comptons beaucoup sur l’offre différenciante pour créer un appel d’air », espère le dirigeant. Les premiers coups de pioche sont programmés pour 2016 pour une livraison complète à horizon 2023 pour cette future vitrine régionale de la Troisième Révolution Industrielle
Julie Dumez