TerritoiresEdito n° 78- Février 2018

> Développement Local

Le commerce du Vieux Lille grimace toujours


Le fréquentation du commerce de centre ville a encore décliné de 11% en 2017.


vieux lille

Les boutiques de l’hypercentre de Lille ne se portent pas mieux. C’est ce qui ressort des derniers chiffres de l’Observatoire commercial de la Ficomel. Sur l’année 2017, les commerçants du Vieux Lille et du cœur de Lille affichent un recul de chiffre d’affaires de 7,32%, et une fréquentation elle-même en recul de 12,5%. Cela représente 36,5 emplois (ETP) supprimés. Sur l’année, six adhérents de l’union commerciale ont fermé leurs portes. Fin janvier, le maroquinier Charles et Charlus devait aussi baisser le rideau. Ses ventes ont reculé de 26% depuis le nouveau plan de circulation. Sur les derniers mois de 2017, la tendance ne s’améliore pas : les ventes en novembre reculent ainsi de 14,75% par rapport à 2016, et décembre est aussi en repli, (-11% de fréquentation, – 2,5% de chiffre d’affaires). Lorsque nous écrivions ces lignes, les soldes se présentaient également assez mal. Pour Hélène Natier, présidente de la Ficomel (120 commerces du cœur de Lille et du Vieux Lille), cette situation est due à la fois au nouveau plan de circulation mis en place en août 2016, puis aux travaux qui ont suivi. « On paie la continuité de la baisse de fréquentation : à un moment, les gens prennent d’autres habitudes et se détournent », déplore la patronne de Bleu Natier

O.D.