EntreprendreEco 121- n°58- Février 2016

> TRI

La Catho revisite son avenir entre transition et smart grids


L’Université Catholique s’est dotée depuis deux ans d’un vaste programme de mutation vers la transition énergétique et les smart grids. Elle pose aujourd'hui ses premiers jalons.


Live TreeNom de code : LIVE TREE. Derrière cet acronyme résolument anglo-saxon, il s’agit de la feuille de route de la Catho vers la Troisième Révolution Industrielle Live Tree ( Lille Vauban en Transition Energétique, Ecologique et Economique). La démarche a déjà deux ans. Elle se veut transverse et ambitieuse, à travers une refonte complète et polyvalente du campus « dans toutes ses fonctions de formation, de recherche, mais aussi de la vie étudiante », précise Francis Deplancke, directeur de la communication.

 

 

Au cœur du dispositif, la conversion de six bâtiments démonstrateurs dans les 10 prochaines années en « smart building » producteurs et stockeurs d’énergies. Le coup d’envoi est prévu pour juillet 2016 avec la rénovation du bâtiment Rizomm de la rue du Port. La toiture du siège de la fac de gestion, d’économie et de Sciences (FGES) se parera de 1000 m2 de panneaux solaires et le bâtiment sera totalement rénové en BEPOS à vocation socio-technique pour un coût de 12 M€. Suivront la Maison de la recherche de la rue Roland, l’école d’ingénieurs ISEN ainsi que l’hôpital Saint- Philibert et le futur EHPAD Saint-Antoine. L’ensemble formera un réseau électrique intelligent ou « smart grid », coordonné par un centre Internet de l’énergie hébergé par l’école d’ingénieurs HEI et chargé de répartir le surplus d’énergie produite sur le campus. Un éco-quartier pourrait voir le jour au niveau du bâtiment d’EDF et de l’ancien dépôt Transpôle.

 

 

Côté formation, écoles et facultés comptent aussi étoffer leurs programmes autour de l’efficacité énergétique. Le groupement HEI-ISA-ISEN proposera un master international « smart city » qui impliquera les Adicodes, ateliers transversaux et interdisciplinaires dès la rentrée prochaine. Ainsi qu’un apprentissage en énergie et système électrique.

 

 

Deux nouvelles chaires sont en cours de création. La première à HEI dédiée à la thématique « énergie, habitat et environnement ». La seconde serait une création transversale des facultés en sciences humaines et sociales. Au-delà des aspects immobiliers et pédagogiques du projet, l’équipe chargée de sa gouvernance tient à associer à la démarche l’ensemble du personnel, les étudiants et les 18 000 habitants du quartier Vauban-Esquermes. A partir de mars, chacun sera invité à participer à des forums pour réagir au projet ou pro poser ses idées lors de séances de brainstorming. « Cela nous permettra de poser les conditions dans lesquelles ces personnes pourraient devenir acteurs du projet », explique Benoit Robyns, chargé du pilotage du projet Live Tree.

 

 

Enfin, des appels à projet ont été lancés pour encourager des projets d’entreprise en lien avec l ‘économie circulaire ou de fonctionnalité. Plusieurs initiatives sont déjà remontées à l’instar de la création d’un atelier de réparation de vélos et d’un potager sur le campus. Qui dit mieux ?

 

 

E.V.