EditorialECO121 n°43 - Juillet-Août 2014

Qui trop embrasse mal étreint 

 

« L’Etat n’a plus un centime »! Un grand acteur économique de la place rapportait mi juin à l’auteur de ces lignes une anecdote saisissante : un membre de l’administration centrale avait fait faux bond à une réunion importante à Lille faute de budget pour … son billet de train. L’Etat qui tente encore d’accréditer l’idée de sa puissance dans la politique industrielle avec une prise de participation haute en couleurs chez Alstom et sans doute chez Ecomouv (les portiques d’écotaxes) est dans une situation d’impécuniosité catastrophique. Celle-ci est pourtant décrite depuis longtemps par les statistiques macro-économiques ou les rapports de la Cour des Comptes.

 

 

Mais il est moins douloureux de raisonner en milliards d’euros tant qu’ils sont virtuels qu’en euros bien concrets quand ils manquent dans la poche. Le problème est cornélien : accablé de dettes, l’Etat a déjà passé la paille de fer partout. Mais il reste dans un périmètre beaucoup trop important, du fait d’un jacobino-colbertisme très ancien. Et le risque de blocage devient très fort sur tous les dossiers où sa présence est requise. Malgré l’optimisme du président de région, on attend toujours le lancement officiel de ce Canal Seine Nord indispensable pour l’avenir du Nord-Pas-de-Calais. Soit un milliard d’euros. Alors que chaque jour, l’Etat emprunte 700 M€ sur les marchés pour couvrir ses déficits…

 

 

Le principe même de réforme territoriale annoncée en toute hâte après des élections désastreuses est sans doute louable, pour simplifier le millefeuille. Mais l’amateurisme invraisemblable de la méthode (lire page 26) ne laisse pas augurer du meilleur, avec une convergence rare des oppositions.

 

Dans ce contexte, il faut saluer un geste pas seulement symbolique du nouvel exécutif de la communauté urbaine de Lille : le 26 juin, l’intégralité de ses excédents budgétaires a été affectée à la réduction des emprunts. Pour réduire ses frais financiers et dégager des moyens nouveaux d’investir demain. Un cercle vertueux qu’on aimerait voir enclencher partout.

 

 

OLIVIER DUCUING

Directeur de la rédaction 

Tendances

> Indiscretions

Indiscrétions

Les indiscrétions de la rédaction.


> Morceaux choisis

Morceaux choisis

Les verbatims du mois de juin.


> EcoloNews

Ecolonews

Spy ball Les Eaux du Nord viennent d’inspecter avec à une balle intelligente, 16 km d’adductrices du réseau de la Métropole lilloise, ces canalisations assurant le transport d’eau depuis les usines de production. Le noyau, serti d’une balle en mouss...



> Mouvements

Carnets

  PORTRAITS EXPRESS   LILLE MÉTROPOLEBruno CassetteUn Roubaisien à la tête de LMCURetour aux sources pour ce natif de Roubaix, issu d'une famille très implantée dans le Nord - son grand père fut le fondateur de la Croix du Nord. Il...


> Tribune

Le billet de Bruno Bonduelle

Amendez, Sénateur Percheron !   14 régions au lieu de 22, Bravo ! Sauf que l'ancien maire de Tulle et de ses 14 923 habitants a oublié l'essentiel : Combien la France compte-t-elle de vraies métropole ou de villes pouvant, faute de mieux, e...

Grand Angle

> L'interview

On prête de l’argent à taux zéro mais il faut aller chercher les entreprises ! - Interview de Bertrand Fontaine, directeur régional de Bpifrance Nord-Pas-de-Calais

Fruit du mariage entre Oseo et les outils de fonds propres de la Caisse des dépôts, Bpifrance est né en 2013. Depuis son poste d’observation, Bertrand Fontaine, directeur régional, nous livre sa vision de l’économie régionale. Rencontre.


> Dossier

Centenaire 14-18 : la région dans les starting-blocks

Théâtre majeur de la Première Guerre Mondiale, le Nord-Pas-de-Calais compte une quarantaine de lieux de mémoire. 2014 marque le début des commémorations du Centenaire de la “Der des Der” qui se poursuivront jusqu’en 2018. Moment de recueillement pour les 60 pays engagés, l’enjeu est aussi économique pour notre territoire. Comment la région se prépare-t-elle à accueillir les touristes de mémoire ?


> Photoreportage

Dans les coulisses des Clôtures Saniez

Partez à la rencontre de l'ETI dirigée par Jean-Maire Saniez et basée à Solesmes.


> Photoreportage

Jean-Marie Saniez : « Ce qui freine : le recrutement de personnel qualifié »

Le président des Clôtures Saniez s'est prêté au jeu de notre interview "ETI du mois".


> Entreprises

Giroptic s'offre un financement participatif grand angle

A la recherche de fonds, Giroptic et Enigami ont opté pour le financement participatif via la plateforme américaine Kickstarter. En levant respectivement plus d’1,4 M$ et 140 K$, ces deux entreprises sont-elles le symbole d’une nouvelle donne ?

Territoires

> Développement public

Trois questions à Samia Buisine, commissaire au redressement productif : “2900 emplois ont été préservés sur 3900”

La représentante d'Arnaud Montebourg en région apparaît dans de nombreux dossiers de sauvetages industriels. Eco 121 l'a rencontrée, quelques mois après son arrivée.


> Entreprises

Microalgues : Roquette nourrit des desseins mondiaux

Lestrem. La plus grosse unité de fermentation de microalgues au monde est nordiste. Demain, ces ingrédients aux propriétés remarquables seront dans nos assiettes.


> Entreprises

Dalle réussit la greffe de Cousin Biotech

Wervicq.Le groupe d'implants textiles entre à son tour dans le giron de la holding Dalle & Associés


> Entreprises

Ferroviaire : un Chinois pour réaiguiller Valdunes

Trith-Saint-Léger. L'acquisition du spécialiste des essieux et roues ferroviaires par MA Steel lui donne une technologie de haut vol mais dessine aussi de nouvelles perspectives commerciales.


> Entreprises

Neu s'offre un temple du traitement de l'air

La Chapelle d'Armentières. Le groupe d'aéraulique a investi 4,5 M€ dans un showroom unique en Europe dans son expertise : les flux d'air.


> Développement public

En bref

Les dernières actes "Développement public" en bref.


> Entreprises

En bref

L'actualité des entreprises régionales en bref.


> Entreprises

Opération com chez Coca-Cola Socx

La multinationale investit 7 M€ dans une nouvelle soutireuse.


> Entreprises

AlzProtect accélère avec une levée de 2 M€

Lille. La biotech lève 2 M€ et passe en phase clinique sur l’homme pour son médicament AZP 2006.


> Entreprises

La raffinerie des Flandres à nouveau plein gaz

Dunkerque. Quatre ans après l’arrêt de la raffinerie, le site pétrolier de Total entame une seconde vie. Avec trois activités : un dépôt de pétrole stratégique, un centre d’assistance technique et un centre de formation en conditions réelles. Focus.


> Entreprises

Cesar Epicureo, vice président de CIE Europe

Le leader français de l’accessoire de rangement vise 75% à l’export.

Entreprendre

> Tribune

Entreprises en difficulté : ce qui va changer en juillet 2014

Par Christophe Nony, Associé KPMG


> Tribune

Expliquer et accompagner le changement de la 3e révolution industrielle

Par Jean Marie Toulisse, Consultant en relations sociales


> Créateurs

Les Maisons de mode, modélistes de la création textile

Zoom sur la pépinière de mode créée par Lille et Roubaix. Sept ans après sa naissance, la structure attire et voit de vrais succès se confirmer.


> Tribune

L’indépendance intellectuelle en ADN des juristes d’entreprise : une réalité devant être reconnue

Par Philippe Coen, PRÉSIDENT DE ECLA et Christophe Roquilly, DIRECTEUR DE LEGALEDHEC


> Tribune

1er juillet 2014 : les départs en carence

Par Bruno Platel, AVOCAT AU BARREAU DE LILLE CAPSTAN AVOCATS


> Tribune

Créations immatérielles des salariés : à qui appartiennent les droits ?

Par Denis Lequai, AVOCAT ASSOCIÉ ET BENJAMIN MOUROT, AVOCAT, CABINET BIGNON LEBRAY, DÉPARTEMENT PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET TECHNOLOGIES AVANCÉES


> Tribune

L'accès au droit : voie sans issue ?

Par RENE DESPIEGHELAERE, ancien bâtonnier du barreau de Lille, ancien vice-Président de la Conférence des Bâtonniers


> Formation

Formation : Assifep absorbée par Ixio

Le groupe de formation professionnelle Ixio prend le contrôle d'Assifep Formation.

Détente

> Culture

Que faire cet été ?

La sélection culturelle de la rédaction.


> Culture

“La mixité est notre marque de fabrique”

Trois questions à Sébastien Coupez, directeur du Festival des Nuits Secrètes d’Aulnoye-Aymeries.