EntreprendreEdito n°66-Novembre 2016

> Tribune

Confiance et Performance ; relation de cause à effet ?


Par Pascaline De Ruyver, directrice associée Quintesens.


pascaline de ruyverOui ! Sans ambiguïté.Vous connaissiez déjà la formule « Performance = Compétence x Motivation2 » ?
Et dans celle-ci, savez- vous qu’il y a un ingrédient majeur à ne pas oublier ? Il s’agit de la Confiance … En effet, toutes les études le démontrent, plus la confiance ressentie par les salariés est forte, plus ces derniers agissent pour le bien de l’organisation, plus ils ont envie de contribuer à l’intérêt général, et plus ils mettent d’énergie à la réalisation des objectifs…

Alors comment créer un climat de confiance ? Tout d’abord, la confiance ressentie par un collaborateur pour son organisation dépend de la manière dont les informations circulent. C’est la transparence et la sincérité qui priment. Attention ! Le flou, les effets d’annonce non suivis de réalisations ou les fausses promesses génèrent à l’inverse trouble et méfiance.
Cette manière de communiquer est indispensable, mais elle n’est pas suffi- sante ; le rôle du manager est pri- mordial car il est producteur de confiance; la confiance ressentie par les collaborateurs dépend de 3 comportements clés:

La prise en compte réelle des difficultés rencontrées par son équipe : les écouter vraiment, les com- prendre et apporter un vrai soutien, voire une aide concrète (du temps, des conseils, des moyens…). Il s’agit ici de paroles sincères suivies d’actes forts !

L’attachement du manager à développer les compétences : informer, former, dé- léguer, challenger, responsabiliser…

La reconnaissance des efforts réalisés pour l’atteinte d’un objectif : et pas seulement la reconnaissance du ré- sultat obtenu ! En effet, le réflexe est presque toujours de valoriser les col- laborateurs en fonction des résultats obtenus. Les efforts fournis, les initiatives prises, le comportement adopté, l’attitude générale et la progression sont souvent oubliés… Dommage !

Et vous, êtes-vous un producteur de confiance ?

• Quelle attitude adoptez-vous quand vos collaborateurs sont en difficulté ?

• Comment vous investissez-vous pour leur formation ?

• Quels indicateurs utilisez- vous pour les évaluer, le résultat, les efforts, les deux ?

Si la confiance ressentie par les équipes génère un climat favorable à l’investissement des salariés, la confiance qui leur est accordée donne des ailes : « On me fait confiance, alors j’ose, je me lance, je teste, j’invente, je me trompe, je corrige, je m’améliore et je finis par réussir »…Tout cela étant possible si l’on donne un vrai droit à l’erreur ; condition sine qua non de réussite… Qu’on se le dise !