EntreprendreEdito n°65: Octobre 2016

> Créateurs

CIP sysTems invente la décontamination par ultrason


Frédérick Bossaert. Le procédé de l'entreprise nordiste offre une alternative prometteuse aux industriels de l'agroalimentaire et de la pharmacie.


Moins de six mois après sa création, CIP sysTems vient de conclure une levée de fonds. Un parcours plutôt météorique pour son fondateur Frédérick Bossaert, associé à Pascal Tierce et Jean-Marie Ridez. Le projet est d’abord né d’un programme européen piloté par les sociétés régionales Himber International et Sinaptec. Celles-ci ont développé un dispositif de décontamination par ultra-sons, dont la propriété intellectuelle a été revendue à la société CIP sysTems et son dirigeant, Frédérick Bossaert, qui fait figure de « business developper ». Fort de 16 années dans l’industrie, ancien directeur commercial pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique chez Hibon, ce Nordiste juge que le potentiel de cette nouvelle solution technique est important.

Car il présente de gros avantages compétitifs sur les procédés traditionnels : le plus souvent, les industriels de l’agroalimentaire désinfectent les bandes de convoyage au kärcher, une opération coûteuse en main d’œuvre et surtout en temps d’interruption des lignes. CIP sysTems propose un dispositif automatisé (photo), très sobre en eau et en énergie, et qui n’immobilise pas le convoyeur.

systeme-bande-lisse-CIPsysTEMS

Levée de 1,35 M€

 

Le potentiel ? Suffisamment important pour que les fonds d’amorçage Finovam et FIRA Nord-Est entrent au tour de table (pour 25%) dans une levée de fonds globale de 1,35 M€ qui inclut BPI France au titre de fonds du Programme d’investissements d’avenir, la Région via le PRI et le CIC. La commercialisation devrait démarrer dès la fin 2016 pour servir cinq marchés prioritaires, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni. Provisoirement hébergée chez Sinaptec à Lezennes, la société devrait rapidement s’installer dans de nouveaux locaux. D’ici quatre ans, son dirigeant table sur une vingtaine de salariés

O.D.