Grand Angle

Eurotunnel : Jacques Gounon attend une reconnaissance de la région

> L'interview
Eurotunnel : Jacques Gounon attend une reconnaissance de la région

Le Pdg du Groupe Eurotunnel se félicite d’un modèle économique qui révèle
enfin toute sa pertinence, après les longues années de tunnel financier. Mais le
dirigeant du lien fixe n’est pas pour autant euphorique. Parmi ses griefs figurent
le sauvetage à grand frais de SeaFrance, mais aussi le manque de soutien de la
Région, comme à l’occasion de son nouveau centre de formation des conducteurs
de locomotives. Rencontre avec l’un de nos grands patrons régionaux.

Lire la suite...>

Et si le litre de super atteignait 2€ ?

> Sondage
Et si le litre de super atteignait 2€ ?

C’est un des sujets brûlants du printemps : jusqu’où le litre de super va-t-il grimper ? Certaines stations parisiennes affichent sans hésiter des prix à 1,90 € le litre, ce qui amène la prévision de 2 euros de Christophe de Margerie, patron de Total, à une réalité bien dure.

Lire la suite...>

Aéropôle de Méaulte : Plan de vol au beau fixe

> Dossier
Aéropôle de Méaulte : Plan de vol au beau fixe

Investissements massifs, création d’une ZAC de 100 hectares, d’un centre de transfert technologique, d’un village d’entreprises… Discrètement, dans le sillage du fabricant de pointes d’avions Aerolia, un véritable pôle aéronautique boosté par les collectivités se constitue à Méaulte, aux confins de la Picardie et du Pas-de-Calais. Etonnant.

Lire la suite...>

« Nous assumons une performance économique »

> L'interview
« Nous assumons une performance économique »

Celle qui préside aux destinées de la première université catholique de l’Hexagone depuis huit ans explique la recette d’un succès que la crise ne semble pas affecter : encadrement serré, projets personnels, dimension internationale mais aussi transmission de valeurs. Thérèse Lebrun évoque aussi l’avancement de son grand projet médicosocial et urbain « Humanicité ».

Lire la suite...>

Peut-on rater Seine-Nord ?

> L'enquête
Peut-on rater Seine-Nord ?

C’est Nicolas Sarkozy en personne qui est venu mettre un terme aux spéculations sur l’avenir du maillon fluvial manquant en France. Le président de la République a officialisé le 5 avril à Nesle dans la Somme le lancement du « dialogue compétitif » avec les deux majors du BTP candidats à ce projet hors norme, Bouygues et Vinci-Eiffage. Satisfecit général. Mais au-delà du chantier dont le démarrage se profile fin 2012, le plus dur reste à faire.

Lire la suite...>

« Le port de Béthune, une interface attendue »

> L'enquête
« Le port de Béthune, une interface attendue »

« Nous nous réjouissons de la décision de lancer le dialogue compétitif du canal Seine-Nord. Néanmoins notre site de Lestrem n’en profitera pas, sauf à réaliser des investissements d’infrastructures qui puissent nous donner un accès au réseau de canaux à grand…

Lire la suite...>